nikonians

Bien que passionnés par Nikon, nous ne sommes liés d'aucune manière à la société Nikon Corp.

Choisissez votre langue:

Instructions

Quel est le meilleur réglage ISO ?

Hendric Schneider (Hendric) le Mars 29, 2013


Keywords: articles

Quel est le meilleur réglage ISO ?  Natif, poussé ou automatique ?

 

Cet article est issu du forum "Ask B&H Photo". B&H New York a apporté son aimable soutien à Nikonians en mettant cet article d'Allan Weitz à disposition.

 

http://www.nikonians.org/res/images/2013_03/20130322_123140_dsc-1108-t600.jpg

 

Régler des sensibilités ISO à 5 ou 6 chiffres par intervalles de 1/3 demande réflexion. A l'exception de certaines sensibilités ISO très élevées, la qualité d'image de l'image finale reste étonnamment bonne et est identique, voire supérieure à la qualité d'image des pellicules les plus rapides, qui du point de vue de la vitesse n'avaient rien à envier aux niveaux de sensibilité ISO que nous arrivons aujourd'hui à sortir de nos DSLRs.

En parlant de qualité d'image optimale, il nous est actuellement possible de prendre des photos nettes dans les pires conditions d'éclairage et cela est bien pratique. Cependant, pour obtenir une netteté optimale ainsi qu'une belle gradation tonale et un rendu maximum des détails des zones d'ombre et de haute lumière, mieux vaut se tenir à la sensibilité native de l'appareil qui sera, en règle générale, de 100 ISO. Selon l'appareil photo, on pourra tout de même jouer un peu sur la sensibilité.

Un avantage offert par les sensibilités ISO élevées est le vaste champ des possibles avant que du bruit ou des artefacts ne soient perceptibles. Il n'y a pas si longtemps, la qualité d'image commençait à être compromise avant de franchir un palier au-dessus de la sensibilité native de l'appareil. C'est-à-dire que pour la plupart des appareils, on commençait à percevoir du bruit et des artefacts à 200 ISO. De nos jours, on peut pousser la sensibilité à 3 ou 4 paliers de plus sur la plupart des DSLRs avant que le bruit ne devienne visible et, même dans ce cas, le résultat peut s'avérer acceptable. De plus, selon le type et le modèle d'appareil photo, on pourra éventuellement pousser encore davantage la sensibilité avant que les choses ne commencent à se gâter.

 

Même les appareils photographiques compacts qui succombent aux ravages des niveaux de sensibilité ISO de plus en plus élevés, comparés aux DSLR équipés de capteurs plus grands, s'en sortent bien à des sensibilités de 400, 600 et 800 ISO. Cela aurait été inimaginable il y a encore trois ou quatre ans.

 

Il est relativement simple d'évaluer l'éventail de possibilités offert par la sensibilité ISO de votre appareil. Il vous suffit d'un trépied et d'un sujet bien éclairé présentant différentes couleurs, textures, zones d'ombre et zones de haute lumière.

 

ISO 100_0.preview ISO 200_0.preview ISO 400_0.preview ISO 800_0.preview
ISO 100 ISO 200 ISO 400 ISO 800
ISO 1600_0.preview ISO 3200_0.preview ISO 6400_0.preview ISO 12800_0.preview
ISO 1600 ISO 3200 ISO 6400 ISO 12800

 

Test de comparaison ISO*

  • Fixez votre appareil sur un trépied très stable et veillez à désactiver toute stabilisation optique ou, si votre appareil le permet, réglez la fonction de stabilisation optique sur le mode trépied;

  • Faites la mise au point sur un ou plusieurs sujets présentant un ensemble de détails précis, de nombreuses couleurs ainsi que des détails dans les zones d'ombre et de haute lumière. Si vous disposez d'une charte de couleurs telle qu'utilisée pour le calibrage des imprimantes, des scanners et des moniteurs informatiques, veillez à l'inclure dans votre cadre. Il est préférable de réaliser ce test en plein soleil mais toute autre source de lumière très claire fera également l'affaire;

  • Réglez l'exposition en utilisant une carte grise et utilisez le retardateur pour l'obturation, de façon à éviter un maximum de vibrations de l'appareil;

  • Une fois que tout est en place, sélectionnez la sensibilité la plus basse (en général 100 ISO), prenez une photo, sélectionnez ensuite le prochain palier de sensibilité et réitérez l'opération jusqu'au dernier palier ISO. En effectuant ce test, prenez la peine de tester l'appareil en sélectionnant le plus petit intervalle possible, soit 1/3 sur la plupart des DSLR et appareils compacts les plus perfectionnés;

  • A l'issue du test, ouvrez les fichiers image de sorte à voir leur résolution en pixels et, selon le programme de post-traitement que vous utilisez, ouvrez les images dans l'ordre, si possible l'une à côté de l'autre et analysez les détails des images en notant bien à quel niveau de sensibilité ISO vous constatez la présence accrue de bruit ou d'artefacts. Observez également à quel niveau de sensibilité ISO les détails des zones d'ombre et de haute lumière commencent à disparaître. Si vous avez utilisé une charte de couleurs, observez à quels niveaux de sensibilité la séparation entre les couleurs les plus claires et les plus sombres devient confuse.

Si vous prenez la peine et le temps d'effectuer ce test simple, vous saurez comment régler au mieux votre appareil photo en cas de conditions d'éclairage ou de travail difficiles.

 

*Note: Si vous effectuez ce test avec un objectif de base, veillez à régler celui-ci sur une position se situant entre la longueur focale moyenne et maximale. En règle générale, nombreux sont les zooms de base qui n'offrent qu'une netteté des contours médiocre, surtout pour les ouvertures les plus grandes. Il est donc préférable de zoomer pour obtenir de meilleurs résultats.

 

(1 Vote)
Hendric Schneider Hendric Schneider (Hendric)

Schwarzwald, Germany
Silver, 1053 posts

0 commentaires

Haut de la page