nikonians

Bien que passionnés par Nikon, nous ne sommes liés d'aucune manière à la société Nikon Corp.

Choisissez votre langue:

Revue des accessoires

Bien choisir son sac pour ranger et transporter son matériel photo

Jacques Legault (jaclegau) le Juin 3, 2011


Keywords: articles

Lorsque l’on parle de sacs photo, on ne parle pas uniquement d’un simple sac mais de sacs photo spécifiques en fonction du type de photographie pratiquée et des circonstances dans lesquelles celles-ci devront être faites ainsi que des besoins personnels du photographe.

Du petit sac de ville discret au sac à dos de randonnée et même la valisette hermétique à roulettes, plusieurs modèles sont disponibles couvrant quasi la totalité des situations que peut rencontrer le photographe dans l’exercice de son art.

 

Avertissement :

 

Nous ne mettons ici aucune marque en avant, chacune dispose de ses propres produits offrant à la fois avantages et inconvénients.

Ces marques sont citées aux seules fins d’illustration et de possibilité d’estimer le type et le modèle susceptibles de répondre aux mieux à vos attentes.

Plusieurs de ces marques et sacs sont disponibles au PhotoProShop de Nikonians où vous pouvez vous les procurer à des conditions avantageuses.

 

1. Les différents types de sacs :

 

-         Le sac que l’on porte à la ceinture ;

-         Les étuis revolver que l’on charge par le haut (topload) ;

-         Les sacs d’épaule ;

-         Les ceintures de suspension ;

-         Les sacs à dos (backpack) ;

-         Les valises rigides ;

-         Son propre sac personnel (fait « maison ») :

-         Les vestes et pantalons à poches multiples (pouvant être assimilés à certains sacs ;

-         Les supports d’épaule pour le transport de matériel.

 

2. Le sac que l’on porte à la ceinture :

 

http://www.geosolve.be/nikonians/DSC-76647.jpg

Comme son nom l'indique, il se fixe à la hauteur de la ceinture à l'aide d'une lanière ventrale qui peut être complétée par une sangle d'épaule pour les plus gros modèles, ce qui permet d'alléger le port à la ceinture. Il permet ordinairement d’emporter un boîtier ainsi que quelques accessoires ou objectifs mais certains modèles (voir ci-contre) ne prévoient que le logement pour un objectif.

Ce type de sac se décline en modèles fun et colorés (voir les Jimmy Bo® chez Crumpler®) permettant d’emporter vos boitiers en configuration simple jusqu’au modèles plus imposants (voir le Lowepro® Outback 300) permettant, d’emporter un boitier, son grip et plusieurs objectifs.

Prêtez attention au poids que cela représente à la ceinture car ce ne sont pas toujours les sacs les plus confortables en cas de long portage, de plus il peut être gênant si l'on souhaite s'accroupir ou s'assoir sur le sol pour faire des prises de vue !

 

3. Les étuis revolver et à main que l’on charge par le haut (topload) :

 

http://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74507hf.jpg

Certains de ces étuis individuels pour boitiers ou pour optiques de toutes tailles peuvent également être portés à la ceinture, avec ou sans harnais. Ils permettent notamment le changement d’optique d’une seule main, ce qui est particulièrement intéressants !

Ils peuvent être aussi utilisés individuellement à l’épaule grâce la courroie fournie à cet effet. (voir le Street & Field et le TLZ-AW chez Lowepro® ou le MAS chez Tamrac®).

http://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74508hf.jpghttp://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74512hf.jpghttp://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74516hf.jpg

 

Un autre modèle très connu est celui du type fourre-tout que l’on tient à la main ou à l’épaule parhttp://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74543hf.jpg l’intermédiaire d’une longue sangle.  Ce sac de conception générale assez ancienne refait surface aujourd’hui avec un modèle en particulier qui nous vient du Brésil, et oui ! (marque : ALHV®)

Sa singulière particularité est d’être totalement hermétique à l’humidité et à l’eau, vos séances de prises de vues en amazonie par exemple seront donc de loin plus rassurantes avec ce type de sac car il comporte une double paroihttp://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74548hf.jpg d’étanchéité indépendante !  Je ne pense pas qu’il soit disponible en Europe ou au Canada, je l’ai moi-même acheté au Brésil et je ne le regrette absolument pas car la Belgique est aussi un pays où la pluie fait partie du presque quotidien…

Son seul inconvénient est la place disponible à l’intérieur, tout au plus peut-on y loger 2 optiques (moyennes) et 1 boîtier ou 1 optique longue focale et un boîtier.

Malgré ses qualités exceptionnelles de protection contre l’eau et l’humidité, n’imaginez toutefois pas que l’on peut le plonger dans l’eau comme s’il s’agissait d’un caisson étanche, il y a là un pas qu’il ne faut pas franchir !

 

4. Le sac d’épaule :

 

Aménagé en compartiments modulables par le biais de cloisons, en général amovibles, on en retrouve de toutes tailles (voir le F2/F1 de Domke® ou le Matamata de Kalahari®).

Certains peuvent même servir à y loger des portables pouvant aller jusqu’à 17 pouces (38 cm). Par contre, il faut être conscient du poids de ce type de sacs : trop chargés, ils peuvent être inconfortables et provoquer des douleurs aux épaules et au dos.

 

5. Les sangles de suspension :

 

 

Ces sangles de suspension sont extrêmement simple et souples d’utilisation tout en étant particulièrement peu encombrantes.http://www.geosolve.be/nikonians/DSC-76644.jpg

Elles sont capables de maintenir en place soit un boîtier muni de son objectif ou une optique seule même de longue ou très longue focale (accroche par le pied de fixation de l’optique).  Elles assurent un passage rapide d’un appareil à l’autre sans devoir s’encombrer de sacs et gaines ou housses !

A remarquer qu'elles sont surtout adaptées aux situations de photographie dans lesquelles il ne faut pas se déplacer beaucoup, l'appareillage étant libre il n'est pas protégé des chocs et coups de l'environnement.

 

6. Les sacs à dos (backpack):

 

http://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74501hf.jpghttp://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74502hf.jpghttp://www.geosolve.be/nikonians/DSC-76636.jpghttp://www.geosolve.be/nikonians/DSC-76638.jpghttp://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74533hf.jpghttp://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74519hf.jpg

Ce type de sac est ce qu’il y a de plus confortable lorsque le matériel emporté a un certain poids, qu’on doit le porter pour un certain temps  ou lorsqu’on doit se déplacer sur de longues distances. Comportant de larges sangles bien rembourrées et souvent une ceinture ventrale, le poids du matériel devient un facteur moins important.

Selon le modèle choisi, il peut comporter un ou plusieurs boîtiers et des optiques de longues focales (300mm et plus). Plusieurs modèles permettent de fixer trépieds ou monopode grâce à des attaches spécifiques. Il est suggéré d’apporter votre matériel à la boutique lors de l’achat pour bien choisir le modèle répondant à vos besoins.

Une variante intéressante de ce sac est la version « sling » (voir le 3N1 de Kata® ou illustré ici le Slingshot 200 AW de Lowepro®) qui permet unhttp://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74521hf.jpghttp://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74527hf.jpg portage soit avec les deux sangles gauche et droite, soit l'une soit l'autre. Dans ce dernier cas le sac pivote vers l'avant du corps afin de récupérer boitier ou optique.  Attention toutefois avec ce type de sac qui ne comportent qu’une seule sangle ou à ceux dont on n’utilise qu’une seule des deux sangles, en effet le poids du sac bien rempli peut avoir des conséquences graves sur la santé puisque la traction se concentre sur les vertèbres cervicales inférieures et peut provoquer soit une déviation de la colonne à cet endroit ou même un déboitement de vertèbres au niveau cervical !!  Un tel sac -si utilisé- ne devrait jamais être lourdement chargé !!

 

7. Les valises rigides ou semi rigides:

 

Ces valises se déclinent sous plusieurs formes et en plusieurs matériaux. Autrefois et encore aujourd’hui en métal ou aluminium, on en trouve maintenant en matériel  ultra-léger et incassable, étanche à l’eau et à la poussière (voir les valises de type Pelicase® ou Stormcase®).  Les intérieurs sont généralement aménageables grâce à des découpes que vous pouvez faire dans des blocs de mousse. Certains modèles sont également équipés de roulettes et d’une poignée extensible pour faciliter le transport.  Il est évident que plus la valise est de qualité, mieux elle protègera votre équipement.

http://www.geosolve.be/nikonians/LPRX_Family.jpg

 

http://www.geosolve.be/nikonians/LPRX350AW.jpghttp://www.geosolve.be/nikonians/LPR_open3.jpg

http://www.geosolve.be/nikonians/LPR_handle.jpg

 

 

 

 

 

 

8. Son propre sac personnel (fait « maison ») :

 

 

À certains moments, on a besoin d’un sac particulier pour de longues randonnées et les sacs sur le marché ne sont soit pas adaptés à vos besoins, soit vous ne voulez pas investir un montant aussi important.

Il est alors possible d’adapter un sac de randonnée avec de la mousse, des tapis de camping et des housses d’optique en néoprène. Plusieurs amis randonneurs utilisent des étuis revolver (topload) fixés à l’avant sur les sangles du sac à dos. Dans ce domaine, les besoins et l’ingéniosité priment.  Je suis personnellement en train de préparer un sac de ce type pour un projet de voyage au Maroc.

 

9. Les vestes et pantalons à poches multiples:

 

 

Les vestes et pantalons à poches multiples peuvent -dans certains cas- être assimilés à certains sacs tant leur conception (poches multiples et crochets de suspension) permet d’emporter nombre d’optiques et accessoires !

Même si ce ne sont pas, à proprement dit, des sacs, les gilets multi-poches ou reporter  et pantalons de conception comparables sont utiles, que ce soit les modèles simples utilisés par les chasseurs et pêcheurs ou les modèles  plus spécifiques, davantage complets avec des poches prévues pour les objectifs.

Le tout est de bien définir l’usage que vous souhaitez en faire en fonction de la nature du travail photographique que vous envisagez, et donc du matériel à emporter !

 

10. Conclusions et conseils:

 

-         Parmi la multitude des solutions proposées aujourd’hui par les fabricants au travers de sacs de plus en plus sophistiqués, chacun y trouvera ce qu’il cherche, c’est presqu’une certitude, mais quelquefois ce qui nous convient risque d’être un peu coûteux.

Il faut alors se poser la question de savoir si avoir investi autant d’argent dans votre matériel photo ne justifie pas suffisamment de protéger ce précieux capital…

 

-         Sans pour autant vous forcer à voir grand, tenez toutefois compte des accessoires que vous aurez à transporter dans votre sac, que ce soit un flash, des filtres, des accus de rechange, des cartes mémoire, etc…

Imaginez par la même occasion les chances d’évolution de votre matériel à court ou moyen terme, un nouvel objectif, un nouveau boîtier, cela nécessitera peut-être un peu plus d’espace disponible dans le sac que vous allez choisir.

Avant de vous rendre à la boutique, passez bien en revue tous ces éléments et visualiser bien l’ensemble du matériel  en votre possession, cela vous évitera d’acheter un sac inapproprié !

-         Un autre point terriblement important est de savoir si ce sac risque d’être utilisé dans des conditions peu favorables voire hostiles comme la poussière et surtout la pluie et l’humidité.

Dans ce cas, sachez que certains sacs sont conçus « AW » (all weather) et comprennent un film de protection rétractable caché dans leur base afin d’assurer une bonne protection contre la pluie par exemple.

Pour l’humidité, veillez a toujours avoir avec vous une série de sachets à cristaux de silicate, l’humidité sera absorbée dans les cristaux et ne risquera pas d’endommager votre précieux matériel !

-         Pour tous les sacs ou étuis se portant à l’épaule il est important que la sangle de suspension comporte une zone antidérapante, au niveau de l’épaule, ceci évitera de devoir remonter sans cesse cette sangle pour prévenir votre matériel d’une chute sur le sol qui risque de lui être fatal.

-         Et enfin, si vous êtes un fervent adepte des voyages en avion, vérifiez que la taille de votre sac soit compatible avec les restrictions de la compagnie aérienne que vous allez emprunter.  Un sac en cabine a des limitations de dimensions et de poids, assurez-vous également que votre trépied peut ou non rester fixé à votre sac (selon l’option de votre sac) !  Dans la négative ou l’incertitude, privilégiez de le laisser dans votre valise qui -elle- sera transportée en soute à bagages de l’avion.

 

11. Galerie d'images de divers sacs que j'utilise:

 

TLZ-AW (Lowepro®) en situation réelle

http://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74562hf.jpghttp://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74559hf.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Slingshot 200-AW (Lowepro®) en situation réelle

http://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74572hf.jpghttp://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74575hf.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ALHV® en situation réelle

http://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74584hf.jpghttp://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74582hf.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Flipside 300 (Lowepro®) en situation réelle

http://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74564hf.jpghttp://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74566hf.jpghttp://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74567hf.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Computrekker-AW (Lowepro®) en situation réelle

http://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74556hf.jpghttp://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74558hf.jpghttp://www.geosolve.be/nikonians/DSC-74557hf.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonne lecture et bon choix !

Texte source de Patrick Brosselard, revu et étendu par Jacques Legault, Nikonian  au Canada (jaclegau)

Illustré, mis à jour et publié par Pol F. Gillard, Nikonian en Belgique (pfgbel47)

(0 Votes)
Jacques Legault Jacques Legault (jaclegau)

Lachenaie, Canada
Normal, 320 posts

0 commentaires

Haut de la page